La bulle de lumière

Le concept de la bulle de lumière illustré / The Light Bubble Concept illustrated

Nos routes et chemins sont éclairés pour nous permettre de nous déplacer en sécurité avec un bon confort visuel. Mais quand aucun usager n’est présent, l’énergie est alors gaspillée en pure perte. Une nouvelle manière d’éclairer résoud ce paradoxe: la bulle de lumière.

En n’allumant les luminaires qu’autour d’un usager, une bulle de lumière est créée. Selon qu’il s’agit d’un piéton, cycliste ou véhicule, les paramètres de la bulle sont parfaitement adaptés: niveau et longueur d’éclairement, coefficient de symétrie, etc.  Cette bulle accompagne l’usager à sa vitesse, il ne se rend pas compte des variations de lumière hors de son champ de vision.

Cela est rendu possible en plaçant un module intelligent sur chaque luminaire. Ces modules sont équipés de capteurs, d’un moyen de communication et d’un micro-ordinateur. En dialoguant entre eux, les modules détectent la présence d’usagers et déterminent  leurs caractéristiques. Ils peuvent alors se coordonner pour réaliser une bulle de lumière.

L’intelligence décentralisée

Intelligence décentralisée / Decentralized intelligence

Pour créer des bulles de lumière, il faut détecter la présence d’usagers et déterminer leurs caractéristiques précises: nature (piéton, cycliste, voiture, etc.), position, vitesse, etc. Ces résultats sont obtenus en utilisant des programmes informatiques complexes.

En lieu et place d’un serveur central et distant pour effectuer les calculs (solution centralisée), ces programmes s’exécutent dans chacun des modules SmartNodes. En dialoguant et en échangeant leurs informations, les modules déterminent tous les renseignements nécessaires et prennent individuellement leur décision.

Un tel système est une solution décentralisée: l’intelligence est répartie sur chaque module présent dans le réseau d’éclairage. Cela présente de nombreux avantages, notamment en termes de robustesse, de fiabilité et d’extension du réseau. La robustesse de l’ensemble se voit ainsi augmentée : aucun point n’est vital au bon fonctionnement de l’ensemble.